05/10/2005

Reflexion : Le libertinage

"Le libertinage, c'est l'intelligence d'aimer en dehors des chaînes qui sont les lois de la société. C'est savoir qu'il y a mille manières d'aimer et que l'exclusivité de la relation humaine que l'on privilégie n'a pas à devenir l'exclusivité d'un pouvoir sur elle, sur lui.
le libertinage, c'est la liberté d'aimer pour le plaisir, pour la jouissance, pour que l'amitié devienne charnelle avec qui on  veut et qui le veut.
Plus que des coucheries aussi envoûtantes soient-elles, le libertinage est une philosophie qui se doit pour être vécue de façon encrichissante, perdre toutes les notions de possession et de jalousie, sentiments horribles qui détruisent toujours la profondeur de ce qu'est l'amour "
 
 http://www.lajetset.be/m4.html

09:47 Écrit par longuesjambes | Lien permanent | Commentaires (7) |  Facebook |

Commentaires

Délicieuse philosophie J'aime bien ton blog ! Où diable trouves-tu le temps pour publier autant de contenu ? C'est assez bien écrit, en tout cas, bien mieux que le mien.
As-tu pensé à publier en papier ?
J'y reviendrai. Promis-juré. Et puis je vais t'ajouter comme lien favori.

Bises

Écrit par : journal57 | 05/10/2005

très juste mais comment sortir de la possessivité? J'aimerai bien mais je sais que je souffrirai d'être "trompée"!
blog plein de vérité, je reviendrai ;o)!

Écrit par : Elisabeth | 05/10/2005

Intimite?!? Ca me semble juste longuesjambes. Seulement mon experience de libertinage m amene a devoir redefinir les bases de ce que je veux partager avec "mon" partenaire amoureux. En fait a redefinir l amour. Il me semble naturel d etre deux sur une longue periode, j en ai envie, seulement je cherche ce que je veux vivre avec elle, et la je me perd un peu. Ca n est pas le partage des taches, ca n est pas a deux on est plus fort,mon partenaire n est pas non plus quelqu un sur qui je veux compter lorsque ca ne va pas (emotionnellement), c est pas un confident vide poubelle si j ose. Peut etre une continuite, mais de quoi alors? de soi dans le regard de l autre. Surement pas non plus quelqu un qui est toujours la lorsque l on ne sait pas quoi faire. Le desir sexuel pour l autre me semble ne pas etre une valeur sur a travers les annees(la je me mets le doigts dans l oeil, peut etre, dit le moi), pas non plus le cote rassurant pepere d etre a deux, ca serait tres deprimant comme base d amour.
C est un gros noeud dans ma tete aujourd hui. J aimerai savoir ce que tu vis, ton ecriture me parle beaucoup, que vis tu avec celui que tu appelles ton homme ou ton partenaire, en fait sur quoi s oriente votre intimite, je crois que c est ca la question que je cherche, le truc qui fait que lui il est ton homme et l autre est ton amant. Bon j espere que tu comprendras ce que je veux dire, j arrive pas a le formuler plus precisement.
Amuse toi bien.

Écrit par : Scarabe | 06/10/2005

Le libertinage une philosophie?? Aie aie....
Perdre toutes les notions de possessivite et de jalousie, n'est ce pas ces 2 termes la qui sont propres a l'amour? Ou est le coeur? Ou est la maturite dans toutes ces sauteries sordides?

Écrit par : JB | 08/02/2008

JB mais oui, tu as raison, c'est propre à l'amour. Et tu y arrives : ne pas être jaloux, possessif dans ton couple ? C'est quoi être possessif pour toi ? Prenons un exemple : ta partenaire à une aventure, ou un amant mais t'aime quand même, comment réagirais-tu ? Tu continue à l'aimer, à la désirer ? Si tu me dis non en invoquant tout ce que tu veux comme justification, même celle de la blâmer de ne pas t'aimer, c'est que tu es possessif en tout cas. Il n'y a qu'au feu de cette épreuve là que tu peux jurer que tu n'es ni jaloux, ni possessif. Dans d'autre cas - laissez son époux ou épouse vivre toutes les autres libertés, sauf les libertés sexuelles - c'est pas compliquer de ne pas être ni jaloux, ni possessif.

Écrit par : longuesjambes | 11/02/2008

du Bonheur rien que du Bonheur bravo à tous ceux qui ont réussi un "lacher prise" envers une culture judeochretienne astheniante .Vive la Liberté du Corps et de l'Esprit ;sans sombrer dans la dictature intellosexocrate(néologisme proche de liaisons dangereuses...)
je preterai volontiers ma plume en vue d alimenter une boite de Pandore ingénue sans sombrer dans la vulgarité

Écrit par : JUSTANIMPULSE | 16/10/2008

Tu as raison Je suis très touchée par votre largeur d'esprit et votre philosophie de la vie. Je me sens mois seule ....

Bravo pour ce blog et ... bonne année avec 2010 bises

Écrit par : Elodie | 08/01/2010

Les commentaires sont fermés.