24/05/2008

passion

Mes ches amis,

 Je ne pensais plus aimer avec tant de passion depuis longtemps.

Peut-être que le fait de revivre à Bruxelles comme il y a 25 ans, avec ma peinture comme seul gain de pain puisque tout ce que j'avais comme réserve sert pour le loft en restauration, avec l'atelier dans mon actuelle chambre à coucher, contribue fortement à cet état de mon coeur ? Depuis que je me suis réconcilée - rapidement - avec Letché, mon coeur ne se retient plus du tout. 

J'ai l'impression d'un torrent en plein printemps, débordant, profitant du dégel complet !  Tout me séduit chez Letché.  Ses cheveux qui poussent, ses boucles noirs qui ondulent impertinemment dans son cou, le reste souvent maintenu par une casquette mise à l'envers, sa démarche assurée, son style d'habillement, sa petite moue au bout de sa lèvre supérieure, ses longues jambes ( hé oui, un concurent ) son ventre musclé, son sourir, son rire , - ah, son rire ! - sa jeunesse bien sur, qui me rappelle celle que je vivais il y a 25 ans à Bruxelles.  ll y a aussi sa voix qui m'envoute totalement.  Elle est profonde mais pas grasse, douce, mais pas mièvre.  Elle a de la classe, si je puis dire.  

J'adore être amoureuse, même si cela fait mal parfois.  Un trop long silence, un peu moins d'enthousiasme de sa part, ou une trop grosse fatigue à cause de son boulot, alors je me sens devenir bête et sotte, inquiète de penser qu'il ne m'aimerait déjà plus.  Mais n'empèche, j'aime être amoureuse comme ça!

C'est d'aimer qui est bon, c'est d'en faire un art, un chef d'oeuvre.  Letché me disait hier proverbe " C'est dans les détails que la perfection s'atteind mais la perfection n'est pas un détail". 

Je note chaque détail chez lui, son regard foncé, mystérieux, chaud dont parfois l'éclat change selon qu'il se sente bien ou pas,  si il est heureux ou s'il a des soucis.  La chaleur de ses mains, surtout lorsqu'elles se baladent avec amour sur mon dos.  Oubien si elles sont moins tendres parfois, distraite, oubliant de me donner un petit signe de tendresse.

Alors je sais qu'il y a quelque chose qui ne va pas.  Je cherche , dans le détail, à être à l'écoute de tout ce qui peut être un signe de bien être ou de mal être chez lui.  Je cherche à perfectionner l'écoute de mon coeur. Cela me permet de voir où j'ai pu le blesser ou ne pas lui montrer que je l'aime avec passion, ou de trop le lui montrer ! ! ! 

Ce pourrait-il que d'être aimer soit trop pour certain ? Que cela les déroute ?

Je ne cherche pas un homme.
Je ne cherche pas la sécurité financière.
je ne cherche pas la stabilité d'un couple.
Je ne cherche pas le confort d'une vie à deux.

Je ne cherche qu'une chose : l'Art d'aimer, de tout mon coeur, de toute mon âme, de tout mon corps, de toute ma liberté, de toute mon intuition.
 L'art de savoir s'aimer de plus en plus, en finesse, en profondeur, l'art d'écouter l'autre dans ce qu'il n'ose pas dire, ou ne sait pas expliquer, l'art d'apaiser nos craintes, l'art de  nous faire rire, l'art de ne pas laisser la routine s'installer.

Moi, oui, c'est ça que j'aime dans la vie : aimer avec art mon amoureux.

 

 

00:35 Écrit par longuesjambes dans littéraire | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Commentaires

l'amour est un art ..tout comme la musique...^pierre louys..

Écrit par : eidos | 29/05/2008

Les commentaires sont fermés.