05/01/2009

le trac

Ce matin, j'écrivais un petit mail à Letché où je lui disais, comme je le lui avais promis, que j'allais contacter un homme qui m'attire très fort.  Un montagnard français bien fait de sa personne comme on dit. Le Montagnard.

J'ai le trac car Letché ne lira ce mail que dans l'après-midi et je redoute sa réaction mais c'est ainsi, je ne veux en aucun cas entrer dans les mensonges.

Toute relation  ne se bâtit solidement que sur la vérité.  Si la vérité est insupportable, alors il bon... on verra.

J'espère de tout coeur qu'il écoutera son coeur, son VRAI coeur !


Car, même si je puis être attirée par cet homme, je le suis  encore plus qu'il y a un an de Letché.  letché semble avoir du mal à quitter je ne sais quel mal-être en lui qui me rend, alors moi aussi triste, en attente.  Cette attente devient pesante pour lui, et lui donne certainement envie de me fuir.  Donc, perdu pour perdu, soit parce que je l'étouffe avec mes attentes, soit parce qu'il ne supportera pas que je puisse voir un autre homme (je ne sais pas encore quand ! ) je préfère dire la vérité et tenter au moins de vivre en amour avec lui sans lui infliger mes frustrations puisqu'en théorie, je serai compensée par la bonne humeur de cet autre homme, Montagnard.






14:37 Écrit par longuesjambes dans littéraire | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.